19/08/2008

Niveau sophro-liminal ou bord du sommeil

Le niveau sophro-liminal est le niveau dans lequel on se trouve quand on est entre la veille et le sommeil. On est tout à fait conscient de ce qui se passe mais en état de détente totale corporelle et mentale. On se ferme au monde extérieur pour entrer dans son monde intérieur. Un peu comme quand on s'endort mais qu'on ne dort pas encore mais qu'on n'est plus tout à fait éveillé non plus. 

Pour cela, on s'installe d'abord le plus confortablement possible en invitant à détendre chaque zone du corps, partie après partie. Lorsque le corps est tout à fait détendu peut alors commencer la détente mentale. 

Les différents niveaux de conscience:  

- Veille attentive: lorsqu'on lit, qu'on écoute, que notre attention est captivée

- Veille ordinaire: quand l'attention est relâchée

- Niveau sophro-liminal: entre veille et sommeil

- Niveau du sommeil: qui comprend différentes phases dont les rêves

Niveau du coma: souvent considéré comme le seuil de la mort 

 

Les différents états de conscience:

- Conscience pathologique: du aux maladies fonctionnelles (névrose, phobie, angoisse...) 

- Conscience ordinaire: automatique, ce sont les perceptions, les sensations vécues

- Conscience sophronique: impression d'être léger, de flotter ou au contraire d'être lourd avec des indices comme la notion de perte espace-temps. Sensation de paix et de calme profond avec un vécu intense de l'ici et maintenant.

Donc l'intérêt profond pour ce dernier état car le cerveau ne fait plus la différence entre le passé, le présent et le futur et intègre l'expérience comme s'il la vivait maintenant. On va donc pouvoir aller rechercher dans le passé une expérience moins agréable et y intégrer du positif afin que la personne ait les ressources nécessaires, si la situation se représente, pour l'affronter et la vivre au mieux. Mais, on peut aussi, se préparer au futur en vivant "à l'avance" l'objectif comme positif et réussi.

La respiration et la visualisation sont 2 grands outils de la sophrologie.

    

 

 

Les commentaires sont fermés.