31/01/2009

L'importance de la respiration

La respiration

« Inspirer est le premier acte à faire en entrant dans le monde…

Expirer est le dernier acte à accomplir en quittant ce monde….

Entre-temps, la vie existe en nous et nous fait vivre….

La vie est une grande respiration qui dure … le temps d’une vie ! »      (Pecollo)

 - La respiration est au cœur de nos émotions et est le premier et principal  moyen d’expression dont notre corps dispose pour traduire et témoigner ce que nous ressentons. C’est un véritable dialogue entre le corps et l’esprit ;  EX : quand survient une grosse émotion, (pleurs, colère,…) « plus je suis  angoissé, plus ma respiration se modifie et cette modification, témoignant  de mon angoisse, augmente encore mon angoisse.

 - La respiration symbolise l’amplitude, la vastitude, la légèreté et aussi la liberté EX :  «Il m’empêche de respirer ou il m’étouffe… » : cela veut dire que l’autre nous supprime une grande part de liberté. 

- La respiration assure la circulation de l’air (entrée et sortie) : le système respiratoire représente l’échange entre nos milieux intérieur et extérieur.  La vie entre en nous par le nez et les autres organes de la respiration (peau= 1/6).

 - La respiration abdominale apporte détente et sérénité :

Quand on inspire, on reçoit de l’énergie : le diaphragme se contracte et s’abaisse légèrement en faisant remonter le ventre. Quand on expire, le diaphragme remonte, le ventre se creuse et les muscles intercostaux se contractent pour faire sortir l’air. Cela permet un massage tout à fait naturel des organes internes (estomac, reins, foie,…) et une libération du plexus solaire : le plexus se situe symboliquement entre le sternum et le nombril. Les personnes stressées le localisent facilement : c'est là où se trouve la sensation de "boule" (ou de noeud) qui vrille le ventre dans les moments de pression ou de tensions.      

 - La respiration abdominale rétablit l’équilibre entre nos 2 hémisphères :

L’hémisphère droit, plus ancien, gère les émotions plus négatives comme la peur, la colère, l’angoisse (ça permet de survivre) et produit l’adrénaline et le cortisol tandis que le gauche (la raison), plus récent génère les émotions agréables.

·        Respiration altérée = tension = fatigue = adrénaline, cortisol = dérèglement = nuisance

·        Respiration profonde = acte de santé = préservation de la santé = contact avec soi et avec les autres.

De très nombreuses personnes respirent au niveau du thorax ou ont inversé leur respiration : en inspirant, elles rentrent le ventre et gonflent le thorax et expirant, elles sortent le ventre. Souvent, cela est du à notre éducation (tiens-toi droit, rentre le ventre !) et/ou à une accumulation de stress au cours de notre existence. Pourtant, il y a encore des moments dans lesquels nous retrouvons cette respiration naturelle, par exemple lorsque nous dormons où qu’un bon gros fou rire nous prend… Mais il est bien sûr possible de la rétablir, d’abord consciemment, pour qu’elle devienne une bonne habitude et fasse partie intégrante de notre mode de fonctionnement.

 

 

Commentaires

j'ai aimè ce site j'ai trouvé ce que je cherche

Écrit par : thierry | 23/09/2010

Les commentaires sont fermés.