16/01/2010

"Le Vieux chêne"

Il était une fois un arbre grand, stable et vigoureux qui respirait la vie, la joie et la bonne humeur.  

Ses amis l'avaient surnommés « Coffre-fort » car il avait une voix en or, aussi puissante qu'un ténor.

Chaque matin, « Coffre-fort » réveillait la forêt en entonnant un refrain gai et entraînant. Son chant déclenchait aussitôt le pépiement des oiseaux suivi par le bruissement doux et soyeux du vent, lui-même soulevant la ronde des feuilles, réveillant les écureuils, les renards et les belettes. Les papillons, déployaient alors leurs plus belles couleurs et prenaient leur envol vers le soleil, qui répondait en rayonnant. Bref, un vrai chef d'orchestre, ce « Coffre-fort » !!!!!!!! 

Tous l'aimaient mais ... beaucoup l'enviaient d'être toujours aussi joyeux et généreux car peu connaissaient son secret. Un jour, la chouette «Mimosa » vint se poser sur sa plus haute branche et lui demanda:

 - «Mais qu'est-ce qui t'anime ainsi, Coffre-fort??? Comment fais-tu pour être toujours de bonne humeur ... qu'il pleuve ... qu'il vente ... que l'orage gronde ou que la neige tombe???»

  - «Eh bien... lui répondit celui-ci, c'est l'amour... Quand tu as l'amour dans le cœur, tu n'as pas besoin d'aller le chercher ailleurs, c'est ton moteur qui te conduit et t'emmène vers ce qu'il y a de meilleur ...

 - Ah et... comment fait-on pour avoir l'amour en soi? demanda encore Mimosa?

 - C'est justement çà le secret, à toi de chercher...

Pour coffre-fort, une partie de son amour s'appelait Amandinette, un bel arbre généreux qui lui donna 5 magnifiques plants sur 10 ans. A eux deux, ils firent de leur mieux pour les accompagner au fil des saisons. Une fois devenus grands, indépendants, vigoureux et débrouillards, leurs 5 magnifiques plants : Pommier, Prunier, Poirier, Cerisier et Abricotier lièrent à leur tour leurs branches à d'autres arbres. En naquit de superbes petits plants et tout ce petit monde s'installa un peu plus au loin dans la forêt.

Coffre-fort et Amandine se retrouvèrent donc seuls comme au premier jour... Durant 54 ans, ils partagèrent chaque lever du soleil, chaque nuit tombante avec dans le cœur ce grand bonheur.

Il ne se passait pas un matin sans que Coffre-fort ne se mette à chanter et à réveiller la forêt jusqu'au jour où... Oomycète, le champignon, vient s'installer chez Amandine sans y être invité...

Commença alors une lutte poignante, Amandine faisait ce qu'elle pouvait pour contrer Oomycète mais celui-ci était tellement insidieux qu'il finit par emporter la bataille. Il la rongea de l'intérieur jusqu'à ce que ses feuilles flétrissent les unes après les autres, jusqu'à ce que ses branches se brisent au moindre souffle du vent.

Par une première belle journée annonçant le printemps, les forces d'Amandine l'abandonnèrent, brisant la si belle voix de ténor de Coffre-fort. 

Coffre-fort ne voulait surtout rien laisser paraître aux yeux de ses amis mais on entendait bien au son de sa voix qu'à l'intérieur de lui, la sève avait du mal à s'écouler et à se fluidifier. Ses conduits étaient tellement bouchés que des sifflements se mirent à résonner dans ses cheveux frisottés, devenant de plus en plus assourdissant et dérangeant. N'en pouvant plus d'entendre incessamment tous ces ruminements, Coffre-fort se décida à consulter, persuadé que rien ni personne ne lui rendrait son harmonie et n'arriverait à lui redonner cette douce folie pour la vie...

C'était sans compter sur « Pivert », l'oiseau qui piquait toujours des vers sans en avoir l'air... et qui se demandait bien ce qu'il allait pouvoir faire pour un vieux chêne de plus de 80 ans, lui qui en avait moins que la moitié...

Au premier rendez-vous, Pivert, avait bien envie de faire 3 pas en arrière mais en accueillant ce vieux chêne souriant, il oublia bien vite ses doutes du moment et s'aligna tout naturellement. L'un fit découvrir à l'autre la confiance qu'il pouvait s'offrir tandis que l'autre l'aida à retrouver la tendresse qui lui faisait défaut et qu'il avait laissé partir avec le départ d'Amandinette.

Lentement, la voix du ténor se remit à chanter, cette fois avec beaucoup plus de finesse, l'accompagnant intérieurement pour très longtemps...

A « un vieux Chêne » de 80 ans, rempli d'humour.

                                               Anne Tomisinec (15/01/2010)

02:06 Écrit par Anne dans Méli-mélo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : confiance, conte, tendresse, deuil |  Facebook |

11/02/2009

La course des grenouilles

Il était une fois une course de grenouilles.L’objectif était d’arriver en haut d’une grande tour.Beaucoup de gens curieux se rassemblèrent pour les voir courir.

En fait, les gens ne croyaient pas possible que les grenouilles atteignent le sommet et ne cessaient de dire : " Inutile ! Elles n’y arriveront jamais !"

Les grenouilles commencèrent peu à peu à se décourager. Les gens continuaient : "Vraiment pas la peine ! Elles n’y arriveront jamais ! "

Peu à peu, les grenouilles se découragèrent totalement, sauf une qui continuait envers et contre tout …

À la fin, toutes abandonnèrent, sauf cette grenouille qui, seule et au prix d'un énorme effort, rejoignit la cime.

L’une d’entre elles s’approcha pour lui demander comment elle avait fait pour terminer l'épreuve.Elle s'aperçut alors que la grenouille, qui était arrivée au sommet, était en fait… sourde.           (Origine inconnue)

Qui sait mieux que quiconque ce qui est bon pour soi… à part soi !!!  Il vous faudra peut-être réajuster, adapter votre projet ... mais si, au plus profond de vous, vous sentez que c’est pour cela que vous êtes faits…alors n'écoutez pas les personnes négatives. Elles vous enlèvent les meilleurs espoirs de votre coeur!

Soyez toujours sourd quand quelqu’un vous dit que vous ne pouvez réaliser vos rêves.

Portez-vous bien !

23:23 Écrit par Anne dans Méli-mélo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reves, confiance, ajustement |  Facebook |